Qu'est-ce que l'UPRO?

L’UPRO a ouvert ses portes en novembre 2007. Association loi 1901 depuis avril 2006, elle vous propose des activités et des formations selon les principes des universités populaires, rurales et ouvertes.

UNIVERSITÉ POPULAIRE ?

En France, les Universités Populaires sont nées à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème siècle, dans le contexte de l’affaire Dreyfus d’abord qui souligne les préjugés dus à l’ignorance, puis dans celui des lois scolaires de Jules Ferry qui rend l’école obligatoire mais ne touche pas les adultes.

Les Universités Populaires se veulent donc humanistes et tentent de combler ces lacunes en offrant un accès aux savoirs pour tous sans condition de diplôme ou d’âge. La première UP est fondée en 1896 par Georges Deherme et des ouvriers de Montreuil-sous-Bois. Sur ce modèle, la France compte en 1901, 124 UP. Les deux guerres mondiales freinent leur développement malgré quelques initiatives syndicales nées dans la période du front populaire comme à Bourges.

C’est dans l’Alsace influencée par le modèle Allemand où les UP sont largement soutenues par les pouvoirs publics, que le renouveau s’affirme avec la création en 1963 à Mulhouse de l’Université Populaire du Rhin qui compte plusieurs milliers d’adhérents. En 2002, la création de l’UP de Caen par Michel Onfray, philosophe ayant fait le choix d’abandonner l’enseignement supérieur, fait école à Lyon, Narbonne, Montpellier, Arras, etc.

Aujourd’hui les UP appartiennent à un vaste mouvement qui compte environ 70 structures pour plus de 100 000 adhérents.

Elles ont en commun d’offrir des cours, des conférences, des sorties pédagogiques, des formations qui mettent en avant le développement personnel et la prise de conscience collective du monde dans lequel nous vivons. Elles se veulent des écoles de promotion du lien social et de la citoyenneté.

 

En effet, les UP se déclinent encore sous de multiples formes : les UP du mouvement ATTAC, les universités du temps libre ou du tiers-temps (visant le public retraité), l’Université Solidaire Cabiria de Lyon (public de la rue), les universités citoyennes (Clermont-Ferrand), les Universités populaires de pays ou des conseils généraux, etc.

UNIVERSITÉ RURALE ?

Les Universités rurales sont moins nombreuses. Il existe une Université Populaire Rurale à Mormoiron dans le pays du Ventoux (84). Elle propose des formations y compris à distance et des animations autour de l’environnement et de la culture rurale (jardins pédagogiques, friches agricoles et biocarburants, théâtre, etc.).

Elles sont davantage développées en Belgique, en Suisse ou au Québec. Notre ambition dans les Alpes de Haute Provence est donc, dans l’esprit des universités populaires, d’adapter le concept à notre réalité de département rural.

 

Notre Université Rurale axe donc son travail sur l’échange de pratiques entre acteurs ruraux, s’occupe de dégager des solutions concrètes à des problématiques rurales, de proposer des solutions que les participants pourront mettre en œuvre dans leur lieu de vie et de travail et relayer vers leurs décideurs politiques, et enfin elle se propose d’améliorer les compétences des participants pour augmenter leur capacité à faire face aux défis de leur mission en milieu rural.

UNIVERSITÉ OUVERTE ?

Le concept nous vient du Royaume-Uni. L'Open University (l'Université Ouverte) a été fondée en 1969. Elle est la seule université d'enseignement à distance du pays. Son administration est à Milton Keynes, en Buckinghamshire mais elle opère dans 13 centres régionaux. Avec plus de 180 000 étudiants en 2005, elle est l'établissement d'enseignement le plus grand du pays. Elle délivre des diplômes comme n’importe quelle autre université.

 

L’Université Ouverte fait désormais référence à l’utilisation d’internet et des NTIC pour permettre des enseignements à distance. Le public est essentiellement composé de travailleurs à plein-temps. Il permet également la reprise d’études à d’autres publics : handicapés, prisonniers, mères au foyer, etc.

NOTRE PROJET dans les ALPES DE HAUTE PROVENCE

 

L’UPRO est la seule université populaire parmi la centaine présente en France à intervenir en milieu rural de moyenne montagne avec un projet de soutien au développement local qui dépasse le cadre des universités du troisième âge ou du temps libre. C’est pourquoi, elle planifie des cours du soir et de fins de semaine. En effet, elle intervient en amont des organismes de formation professionnelle ou universitaire pour stimuler la réflexion sur l’apprentissage à tous âges et dans certains cas inciter à la reprise d’études ultérieures.

Dans ce contexte, elle privilégie des approches pédagogiques adaptées comme, entre autres, l’échange d’expériences et se concentrent sur quatre thématiques principales qui traversent toutes les formations ou ateliers proposés : les langues, l’informatique et les TIC, l'agroécologie.

 

L'objectif est de parvenir à une élévation générale des niveaux de compétences des habitants comme atout pour le développement local en milieu rural tant sur les plans économique, social que culturel. Les formations en langues (actuellement anglais, espagnol, italien et arabe), en informatique et sur les TIC, autour de l'agroécologie et des connaissances sur les plantes médicinales, l'alimentation, la laine, la vannerie, etc., s’inscrivent toutes dans cette logique des territoires apprenants et entreprenants, au plus près des besoins des ruraux d’aujourd’hui en fonction des évolutions démographiques.